Les toques blanches du monde

Jérôme Lebeau

Grand Hôtel de Cabourg

Jérôme Lebeau est un chef de cuisine confirmé fort de 14 ans d’expérience en établissements de luxe et clientèle haut de gamme.

 .

Article 1

.

Après avoir obtenu un CAP Cuisine en 1996 puis un BEP Cuisine en 1997, il commence en tant que commis de cuisine à l’Hôtel Restaurant Abbaye de Sainte Croix (4 étoiles) en 1998. Par la suite, il travaille de 1999 à 2000 comme Chef de Partie à l’Hotel Restaurant Le Carlton (4 étoiles) de Lausanne (Suisse) et effectue également un stage au Centre de Formation Alain Ducasse en 2001.

 Article 2

.

Aventurier dans l’âme, ce jeune chef s’engage à plusieurs reprises auprès de la Compagnie des îles du Ponant sur des yachts de croisières. De plus, il est à noter qu’il a aussi été Second de cuisine à l’Hôtel Bora Bora (5 étoiles) en Polynésie Française et à St Martin dans les Antilles françaises.

.

Article 3

.

Il travaille également en tant que chef pour des clients haut de gamme parmi lesquels figurent un premier ministre libanais, un milliardiare français et le ministre de la Défense Alain Richard.

.

Header carrousel

.

Depuis 2014, Jérôme Lebeau est chef exécutif au Grand Hôtel de Cabourg (5 étoiles).

9 questions au chef Jérôme Lebeau :

  • D’où venez-vous ?
    Je viens de Bretagne, dans une petite ville qui s’appelle Vitré.

 

  • Quel est votre parcours ?
    Titulaire d’un cap, BEP, j’ai effectué un apprentissage, je suis ensuite parti sur Paris (Lasserre, Savoie, maison Blanche). J’ai ensuite travaillé pour le groupe AmanResorts à Courchevel et à Bora-Bora, j’ai été également chef exécutif d’un paquebot de la compagnie française la Compagnie des Iles du ponant. Je suis resté à Monaco en tant que chef privé sur des Yachts, pour m’installer ensuite à Grenoble pendant 3 années.

    Depuis 2014 je suis au Grand Hôtel de Cabourg*****

  • Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir chef ?J’ai fait un jour un extra en tant que plongeur, et j’ai aimé cette ambiance qui régnait dans la cuisine, ce stress qui montait en régime au fil des minutes. Je suis un peu comme Obélix, je suis tombé dans la marmite et maintenant je ne peux plus m’en passer.

     

  • Qu’est-ce qui vous inspire ?
    La saison des produits, je vais avoir un flash sur un produit bien précis ensuite j’essaye d’apporter mon identité culinaire. J’essaye toujours d’apporter de la fraicheur à mes plats quel que soit la saison.

 

  • Décrivez-nous votre univers en quelques mots.
    Je viens d’un milieu modeste, je connais donc mes valeurs, je dis souvent à mes équipes que nous sommes que des cuisiniers, la médiatisation de cette profession me fait penser que certains chefs en font un peu trop.

    J’aime me retrouver avec ma famille, c’est avec eux que je prends toute mon énergie.

 

  • Quel est votre plat / ingrédient signature ?
    Je n’ai pas de plat signature, j’aime beaucoup travailler le poisson en générale et y apporter une petite touche asiatique.

 

  • Quels chefs vous influencent ?
    Thierry Marx pour ses valeurs, Yannick Alleno pour sa justesse, Alain Ducasse et Paul Bocuse pour tout ce qu’ils apportent à la profession. J’avais beaucoup d’admiration pour Bernard Loiseau pour son coté passionnel.

 

  • Quelle est votre meilleure expérience / meilleur souvenir culinaire ?
    Avoir eu la chance de préparer deux diners a deux présidents de la république française, dans des soirées privées.
  • Une bonne adresse ?
    La France et toutes ses régions.