Les toques blanches du monde

Mathieu Boulay

Newrest

Mathieu Boulay surnommé par Fabrice Prochasson le « Jeune Chef ». Déjà en Normandie il y a plus d’un siècle les gens se déplaçaient de loin pour manger la cuisine de la Grand-Mère Boulay. Mathieu Boulay, son arrière-petit-fils est élevé dans l’amour de la gastronomie Française.

C’est aussi la Bourgogne qui a donné cet amour des produits et de son terroir au Jeune Chef, qui fait ses armes auprès d’amoureux des produits comme Jerome Brochot qui lui a transmis le respect du produit, du terroir et l’amour de bonnes choses.

Plus tard, Roissy et une très belle rencontre avec Bruno Bonnelles qui le prend sous son aile. Désormais, Mathieu fait de la restauration aérienne auprès du chef exécutif France Newrest, Jean-Louis Brocardi. Un nouveau challenge qu’il relève avec brio pour les jets privés et avions qui partent du Bourget. Quataris, Saoudiens, Russes … goûtent sans le savoir la cuisine du Chef Boulay.

En Juillet dernier le jour de l’anniversaire de son père, Mathieu a été intronisé chef Rôtisseur au Restaurant le Faust à Paris par la Confrérie de la Chaîne des Rôtisseurs lors du congrès mondial. Un super moment qui restera graver dans la tête de Mathieu et de son père Christian, ancien chef de cuisine.

L’objectif maintenant du chef Boulay est de laisser un nom dans la gastronomie Française, obtenir le titre de Meilleur Ouvrier de France et pourquoi pas un jour participer au Bocuse d’Or.

« La Gastronomie Française, c’est un peu ma mère adoptive. »

Mathieu Boulay